Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
13 avril 2013 6 13 /04 /avril /2013 10:06

Ci dessous article paru dans Var Matin le 8 Avril 2013

 

"le premier magistrat qui a tenu des propos diffamatoires, en plein conseil municipal, à l'égard du président de l'association Solliès Environnement et Urbanisme a été condamné hier à   2 000 euros d'amende avec sursis et à payer des dommages et intérêts. André Garron a profité de la tribune de la séance du 27 septembre 2012 pour prononcer des paroles à caractère diffamatoire à l'encontre de Gaspard Scuderi, le responsable d'une association qui a pour objet la protection et la défense des droits et intérêts des propriétaires fonciers de la commune de Solliès-Pont. Sanctionné ce lundi par le tribunal correctionnel de Toulon, l'édile a fait part de sa volonté de faire appel du jugement."

 

Un des défauts qui caractèrise notre Citoyen-Maire est sa façon très vulgaire de s'exprimer. On me dit que cette manière de parler est celui de l'armée française. Ce que bien sûr je n'accepte pas. Je connais des officiers et sous-officiers  tout à fait  convenables sur ce point.

 

En 2008, j'avais soutenu ce candidat et compte tenu de la situation électorale de l'époque, je ne le regrette pas.

Il se trouve que la prochaine échéance de 2014 se présente sous de meilleures conditions.

 

Nous en reparlerons certainement, mais pour l'instant je pense que c'est prématuré.

 

André DUHAMEL

Ancien maire de Solliès-Pont (1995-2001) 

Repost 0
6 novembre 2012 2 06 /11 /novembre /2012 17:24

Var matin comme à son habitude, classe les communes du Var en fonction des taux des contributions directes locales.( Taxe d'habitation, taxe foncière bâtie et non bâties)

A mon avis il y a un progrès dans l'analyse, dans la mesure où jusqu'ici n'était pris en compte que le seul taux de la taxe d'habitation ce qui était un peu simpliste et ne reflétait pas la réalité, car ce qui compte c'est la somme que chacun d'entre nous trouve au bas de sa feuille d'impôt. Propriétaire ou locataire.

Ce que nous savons c'est que les bases de nos impositions locales sont très faibles dans notre canton.

Le fait de retenir que le seul taux n'est pas satisfaisant et ne correspond pas à grand chose.

En fait nos impôts locaux à Solliès Pont sont devenus très importants

Deux municipalités sont responsables de cet état de chose:

-1989-1995: Municipalité dirigée par André Autran.

Durant ce mandat les impôts ont doublé et par ailleurs les effectifs du personnel aussi. Lorsque je suis arrivé en 1988, j'avais été agréablement surpris par la modestie de leur montant. Mais en 1989 changement de décors: le personnel municipal au cours des années suivantes a fortement progressé. Nos impôts aussi.

- 2001-2008: Municipalité Capifali:

En 2 000, curieusement nos rentrées fiscales ont diminué et l'Etat se désengageait de sa participation dans les collectivités locales.

Résultat: nos finances se trouvaient dans une situation difficile.

Durant mon mandat j'avais établi deux règles (d'or on dirait aujourd'hui) - Stabilité des taux durant six années.

- Nous nous contentions de l'augmentation annuelle pour tenir compte de l'inflation, de la hausse des prix.

- Nous n'empruntions pour nos investissements qu'à concurrence de ce que nous remboursions au titre des emprunts. Afin de stabiliser l'endettement.

Cette règle a connu une exception lorsqu'il a fallu construire la nouvelle crèche. Nous ne pouvions faire autrement car celle qui existait auparavant était complètement obsolète et la CAF (Caisse des Allocations familiales) nous menaçait de sa fermeture.

Gérard Capifali nouveau Maire en 2001 pris la décision d'augmenter fortement des impôts locaux en 2002 et 2003 pour arriver à un total de + 32 %.

Ce qui manifestement était exagéré, d'autant que les investissements, mise à part la réfection de la place de l'église, durant cette municipalité ont été voisins de zéro. Mais les effectifs du personnel ont continué de progresser. Les fêtes au château aussi...

Comme on le voit aujourd'hui, il est plus facile pour l'Etat et les collectivités locales d'augmenter les impôts que de réduire les dépenses.

C'est vrai que sous l'actuelle municipalité les charges de personnel sont mieux contrôlées et que les investissements sont nombreux, mais concernent trop souvent le Centre Ancien ou Centre Ville.

Et l'on constate une certaine insatisfaction devant ce phénomène. Les 2/3 de la population, donc des contribuables, n'habitent pas le Centre Ville et à la longue, cette situation devient injuste et insupportable.

Mon désaccord concerne surtout la rue du 6 ème RTS. Il fallait certainement refaire les trottoirs, mais de là en en faire une avenue de prestige, je pense qu'il y avait des dossiers plus urgents.( Voir si l'on ne pouvait pas diminuer les impôts par exemple. )

Evidemment cela ne flatterait pas la vanité de nos dirigeants.

Néanmoins je constate que nos voisines La Farlède et Solliès-Toucas sont très éloignées de nous, au bas du tableau de la fiscalité départementale. Pourtant nous respirons le même air qu'elles. On en reparlera sûrement dans les mois prochains.

André DUHAMEL Ancien Maire de Solliès-Pont (1995-2001)

Repost 0
10 juillet 2012 2 10 /07 /juillet /2012 09:31

Var matin s'est fait l'écho d'une protestation concernant la fermeture du Parc du Château au motif que les préparatifs concernant le fameux festival obligeaient la municipalité à agir de la sorte, dans un but de sécurité..

Je pose la question: que rapporte ce festival aux solliès-pontois ? A mon avis pas grand chose ! Le commerce local bénéficie-t-il de retombées ?

Compte tenu de l'heure, je ne le pense pas. Et quel intérêt de faire venir des vedettes confirmées que l'on peut voir à la télévision ou dans des salles spécialisées comme le Zenith ?

Au contraire des manifestations culturelles qui se développent d'années en années, je ne vois pas ce que cette manifestation amène en dehors de visiteurs souvent externes à la Commune. Et c'est vrai supprimer l'accès au Parc durant le mois de Juillet pénalise les familles qui s'y rendent habituellement.

C'est comme si l'on interdisait l'accès aux plages des communes balnéaires.

Et puis même si la Commune ne risque rien sur le plan financier, il faut quand même payer les employés qui mettent en place le dispositif.

Enfin le débat est lancé. On verra bien la suite... Mais cette manifestation n'est pas vitale.

En 1998, j'avais autorisé l'Association des Rapatriés à organiser dans le Parc son traditionnel méchouï. Que n'ai-je entendu du voisinage immédiat à l'époque !!!

André DUHAMEL Ancien Maire (1995-2001)

Ps- les lecteurs de Var Matin qui ne sont pas au fait des appellations ont du se demander où était le "Parc Capifali" situé en Centre Ville. J'ai toujours trouvé inopportun ce titre dans la mesure où cet élu s'était opposé à l'acquisition du Château en 1998 et m'avait fabriqué une polémique à ce sujet.

Repost 0
Published by André Duhamel - dans informations locales
commenter cet article
24 avril 2012 2 24 /04 /avril /2012 10:40

Je constate qu'en cette période les blogs sont assez fréquentés.

Il y avait assez longtemps que le nombre de consultants n'avait été si élevé .

Certes le but de celui-ci est de se cantonner dans l'information locale et éventuellement dire librement ce que l'on pense, ce qui n'est pas toujours évident par les temps qui courent.

Je constate que c'est toujours le Centre Ancien qui concentre les efforts de notre présente municipalité. Je rappelle que ce quartier rassemble à peine un tiers de la population totale, mais que celle-ci assume des impôts locaux parmi les plus chers du Département du Var. C'est vrai il y bien eu des réalisations très modestes en dehors, nous nous attelerons au chiffrage.

L'idée de faire de la rue du 6 ème RTS une allée spectaculaire n'était pas , à mon avis, la première des nécessités.

"Vanité quand tu nous tiens !!!"  

Et puis lorsqu'il m'arrive d'aller, parfois, dans le Centre Ancien, j'entends beaucoup de ses habitants dire que toutes les modifications et les travaux ont tué le commerce.

Il est vrai que la semaine dernière, voulant me rendre vers 19 heure pour aller au restaurant avec des amis de passage, j'ai du pousser jusqu'à La Farlède, pour en trouver un d'ouvert.

C'était un Mardi, à part un bar, tout était fermé.

Enfin l'entassement de la population dans des locaux nouveaux, ne va pas arranger les choses, côté stationnement déjà très difficile.

Je "rigole" quand sérieusement on dit en préambule du PLU (Plan Local d'Urbanisme) "qu'il faut économiser l'espace".

De l'espace, en dehors des zones urbaines entassées( il devient impossible de garer sa voiture dans Toulon) notre Département du Var est un de ceux qui en disposent le plus en France.

Généralement la Gauche locale se fait l'écho de la nécessaire sauvegarde de l'Agriculture, alors qu'elle a pratiquement disparue, à l'exception de la très saisonnière figue.

En fait je crois et surtout avec les résultats de l'élection présidentielle de ce dimanche, ces messieurs-dames ont compris que leurs partis n'avaient plus grand chose à espérer sur Solliès Pont et son canton. Je dirais même, au delà du Var et de la Région. Sauf les divisoins de la Droite, ce qui malheureusement arrive trop souvent et là-dessus Solliès Pont n'est pas un modèle.

Pour le Second tour le choix est plus facile, encore que personellement je n'ai pas eu d'hésitation au premier.

André DUHAMEL

Ancien Maire (1995-2001)

PS-Dans mon article précédent je vous avais informé des difficultés au Chemin des Ruscats. Le lendemain de ma lettre au Maire, plus de problème. Je pense lui avoir rendu service. Imaginons que ces mastodondes renversent et tuent des piètons, car on n'arrête pas un 40 t (4 essieux) sur 5 mètres. Le Maire aurait du s'expliquer sur les autorisations que semblait accorder facilement son adjoint aux travaux. Il y a encore des refractaires et ils sont immédiatement signalés aux service muncipaux

Repost 0
2 février 2012 4 02 /02 /février /2012 11:11

 

Le 9 Novembre dernier s'est tenue une réunion concernant le passage de la LGV dans ce qui est convenu d'appeler le sillon permien. Celui-ci débouche sur Sollès-Pont:

Vous pouvez prendre connaissance du compte rendu à l'adresse ci-dessous:

 

http://www.lgvpaca.fr/sites/lgvpaca.fr/files/gtg/lgvpaca-gtsp091111-verbatim.pdf

 

André DUHAMEL

Repost 0
22 janvier 2012 7 22 /01 /janvier /2012 16:57

En premier lieu le flou, que je ne saurais qualifier d'artistique concernant le projet de la LGV:

 

On se demande bien pourquoi M. Borloo a choisi ce tracé qui de toute évidence ne convient pas. La topographie de notre région est très difficile pour ce genre de réalisation.

 

Le financement n'est pas assuré et Jean Claude Gaudin (Maire de Marseille) a eu raison de souligner son opposition à toute participation des Collectivités territoriales (Région, Départements et Communes) qui déjà ont du mal à boucler leur budget courant.

 

En dehors de Nice, la région est bien desservie pour rejoindre la capitale. Quoique l'on passe beaucoup de temps à contourner Marseille.

 

Si l'on suivait les demandes de la plupart des élus locaux, la LGV Nice Marseille serait un gigantesque métro, car l'enfouïssement est demandé partout. C'est impensable !

 

 Exemple:André Garron, Maire actuel de notre commune, dans un premier temps avait suggéré un tunnel sous les Maurettes. Pour rejoindre Toulon la voie souterraine était la seule possible (La Garde, la Valette, gare souterraine à Toulon etc...) C'est vrai qu'il s'est ravisé et le Conseil Municipal de Solliès-Pont a voté à l'unanimlité une motion hostile au passage de cette nouvelle voie dans notre commune, déjà affectée par la ligne SNCF et l'autoroute.

 

Je pense qu'il faudra attendre que les élections politiques soient passées pour y voir plus clair.

Attendons...

 

Sur le plan local René Long dans un article dans Var Matin (vendredi 20 Janvier) a rappelé tous les chantiers qui étaient en cours dans notre Commune.

 

Pour beaucoup de ces projets il s'agit d'idées anciennes qui auraient du voir le jour il y a pas mal de temps, mais nous avons eu un temps mort de 7 années au niveau des investissements. (précédente municipalité) Je n'insiste pas.

 

La Mairie au Château, j'en avais lancé le projet, la cuisine centrale, la Maison commune au plateau Mistral... Cela fait 15 ans que l'on en parle.

 

J'ai relevé le projet concernant les routes communales des Ruscats et des Renaudes. On parle de réfection de la chaussée, qui a déjà été réalisée en partie pour le chemin des Ruscats, mais aussi de l'assainissement et du raccordement en eau.

 

Les motivations qui avaient conduit, les rédacteurs du PLU à classer le quartier des Ruscats en zone naturelle est apparu, d'après des géologues, le jugement selon lequel le sous-sol était impropre à l'installation de nouvelles fosses (septiques ou toutes eaux) chez les particuliers. En effet la nappe phréatique est très proche de la surface des terrains. D'où la nécéssité d'interdire toute nouvelle construction.

Je m'étais élevé contre cette décision, qui à mon avis ne pouvait n'être que provisoire et constitue un défi au bon sens dans la mesure où plusieurs centaines de personnes  y habitent.

La solution serait de réaliser l'assainissement et le réseau de distribution d'eau.

Après tout bien des quartiers ont été pourvus et même récemment (montée de Sainte Christine).

La bonne mesure serait de classer ce quartier en "zone bleue" en attendant ces réalisations.

 

Evidemment se pose le problème budgétaire. Et Solliès -Pont n'est pas la seule dans ce cas.

 

André DUHAMEL

Ancien Maire de Sollies-Pont (1995-2001)

Repost 0
25 novembre 2011 5 25 /11 /novembre /2011 15:11

Ce matin nous avons eu le droit à l'interview du Préfet du Var qui a déclaré que les consultations sur ce projet  très contesté de LGV, étaient suspendues.

 

En effet qu'ils soient de Gauche, de Droite ou de nulle part, les varois ne veulent pas entendre parler de ce projet.

Les élus suivent et deux députés que l'on connaît bien ont dit leur façon de penser.

Hubert Falco le grand responsable reste muet. Lui qui veut "sa gare " à Toulon ne semble plus se manifester.

 

L'UMP a raison de se mobiliser sur cette affaire.

Mes opinions sont connues et dans mon entourage, je constate que certains sont prêts à voter pour François Hollande afin de faire changer ce projet stupide.

 

André Garron le maire actuel de Sollies-Pont semble s'être rangé à une opposition alors que récemment à la salle des fêtes il disait qu'il souhaitait un tunnel aux maurettes. Ce qui ne tient pas la route. Mais de ce fait acceptait l'idée.

 

Lors de cette réunion beaucoup d'intervenants lui ont fait comprendre que l'opposition doit être globale et totale, alors que lui n'envisageait que le seul problème de Sollies-Pont. Ce qui est un peu réducteur.

 

Et puis il n'y a pas d'argent. Pour une fois et je le répète, il est parfois bon que les caisses publiques soient vides. Ce qui empêche certains élus de faire n'importe quoi.

 

Et bien aujourd'hui nous y sommes.

 

La semaine dernière je suis allé à Paris et ai emprunté le TGV. Il y avait 15 ans que je n'avais pas pris le train.

J'ai trouvé que la SNCF avait fait de gros progrès. Moins de 4 heures pour rejoindre Paris et dans un confort excellent.


Vraiment les varois n'ont rien à demander de plus.

 

Reste le problème de Nice et de son aéroport, car c'est là le problème.

J'en ai discuté avec le député Philippe Vitel. Sa solution est de faire passer cette ligne de Nice par Manosque direction Avignon.

Je pense que les habitants de cette région (Alpes de Hte Provence) seraient contents d'avoir un point pour relier la capitale, eux qui sont assez isolés. Mais il faut leur demander.

 

A suivre...

 

André DUHAMEL

Ancien Maire de Solliès-Pont

(1995-2001)

Repost 0
4 novembre 2011 5 04 /11 /novembre /2011 14:19

Depuis un certain temps je m'abstenais de publier quoique ce soit sur mon blog.

Mais la direction de la commune de Solliès-Pont me semblant de plus en plus illogique quant aux rapports aux personnes qui deviennent détestables de la part du Maire actuel André Garron, je ne peux m'empêcher de publier l'intervention de Christophe Kaperski qui vient de démissionner de son poste d'adjoint à l'Urbanisme.

J'aurais pu appeler cet article: "la valse des adjoints".

A chacun de se faire son opinion

 

André DUHAMEL

Ancien Maire (1995-2001)

 

 

 

 

Tout d’abord, je tiens à remercier M. le maire de m’avoir permis de travailler pendant deux ans pour la commune et pour tout ce que cela m’a apporté. Je remercie également les fonctionnaires pour la qualité de leur travail, leur extrême gentillesse et leur disponibilité.

 

Je remercie enfin la centaine de personnes qui m’ont témoigné leur soutien. La décision étant prise, j’ai donc préféré démissionner de mon poste d’adjoint, afin de couper court à cette mascarade, étant de facto déjà démis de toutes mes fonctions depuis un mois.

Cela rend donc inutile la délibération concernant mon éviction et évitera de mettre en difficulté les personnes qui auraient pu être partagées entre la discipline de vote et la solidarité avec l’un des leurs. Cela dit, cette décision est regrettable, injustifiée et injustifiable.

Finalement, ce qui a fait obstacle à mon maintien, est mon engagement politique, pourtant bien connu de tous. Il y a deux ans, je militais déjà à l’UMP quand M. le maire m’a sollicité. Et il y a plus d’un an maintenant, j’ai été élu membre de la deuxième circonscription. Je n’ai jamais eu une seule remarque, ni d’entretien à ce sujet avec le maire. Une anecdote, quand M. le maire a fait appel à moi, il m’a expliqué qu’il avait besoin de compétences techniques et juridiques au sein de son groupe. Il m’a même confié qu’il n’avait personne dans son équipe capable de lui succéder et qu’il pensait que j’en avais l’étoffe.

 

J’ai eu la naïveté de croire à la sincérité de ces propos, alors même qu’il s’agissait d’un coup destiné à affaiblir un des groupes d’opposition. Mais apparemment aujourd’hui, M. le maire ne juge plus aussi intéressante la présence d’un membre actif de l’UMP dans son équipe.

On pourrait le comprendre s’il s’agissait d’un changement de cap politique de la part du maire, mais le flou idéologique qu’il a toujours déployé laisse d’avantage penser à une démarche opportuniste, entachée d’électoralisme. Est-il utile ici de rappeler que la liste qui l’a emporté était une liste sans étiquette, donc sans affichage partisan, mais représentant par définition des sensibilités et des engagements citoyens divers.

Dans ces conditions, on peut se demander pourquoi la présence d’un adjoint engagé à l’UMP était hier souhaitable et rédhibitoire aujourd’hui. Enfin, si on pense que ma présence a pu ou pourrait faire de l’ombre au 1er magistrat de la commune, c’est une hypothèse aussi flatteuse que fantasmatique.

Je suis et je resterai donc conseiller municipal et la liberté de parole qui m’est donnée aujourd’hui sans que je l’ai sollicitée, me permettra de continuer à agir dans l’intérêt de la commune.

Une dernière remarque, à l’attention de notre correspondant local de Var Matin, qui depuis le mois de juin, cumul sa fonction de journaliste avec un contrat pour la communication institutionnelle de la ville. J’espère que ce mélange des genres ne nuira en rien à l’objectivité avec laquelle mes propos seront rapportés. Merci.

Repost 0
1 août 2011 1 01 /08 /août /2011 09:21

C'est la question que l'on se pose depuis la démission de Sophie Montbarbon qui était adjointe.

 

Le motif est simple: elle a en charge 3 enfants et un mari  qui navigue. Elle avait abandonné sa profession d'infirmière libérale pour se consacrer à son mandat aux affaires sociales.

 

Je pense que c'est dommage car elle s'est dévouée depuis plus de 3 ans à cette mission.

 

Moi-même j'ai connu le problème quand j'étais Maire. Il est difficile de concilier sa vie professionnelle avec un mandat d'élu actif. Et c'est une des raisons qui a conduit à mon échec de 2001.

 

Heureusement que Jeannine Boitelle (1 ère adjointe) était souvent présente en Mairie et par téléphone ma secrétaire me tenait au courant de ce qu'il se passait. Mais mon absence dans la journée a donné des idées à plusieurs des membres de mon équipe. On connaît la suite !!!


Il faut savoir que même si vous gerez bien votre Commune, que vous réalisez des investissements indispensables, l'achat du Château est ce qui reste dans les mémoires alors qu'il y eu beaucoup d'autres réalisations !


En principe tout le monde trouve cela normal et même au moment de leur réalisation, certaines mauvaises langues critiquent: le Château (que j'ai sauvé d'une destruction), la nouvelle crêche, l'achat de l'hotel "la Fontaine" qui bientôt va enfin abriter l'Office du Tourisme (raison pour laquelle je l'avais acheté) et la radio Gapeau F.M.

 

J' en passe et des meilleures. Le Centre Ancien n'est plus inondé. Tout le monde trouve cela normal, mais il y a eu des travaux en amont.

 

En conclusion, étant moi-même retraité, je trouve dommage, que l'on ne puisse pas cumuler une activité professionnelle avec un mandat d'élu actif. Retraité, nous n'avons plus beaucoup de contacts avec la vie économique et sociale.

 

Ce sera peut-être un des sujets de discussion lors des prochaines échéances électorales. Evidemment mon analyse concerne uniquement les mandats locaux.


André DUHAMEL

Ancien Maire (1995-2001)

 

 

Repost 0
30 mars 2011 3 30 /03 /mars /2011 15:40

Au début du mois nous avons eu le vote du budget primitif.

Il a été adopté sans difficulté, l'opposition s'est abstenue sur la section d'investissement comme l'an passé.

J'ai noté que les dépenses de fonctionnement ont bien été maîtrisées, voir  légèrement diminuées, mais ce n'est que de la prévision, et cela va dans le bon sens.

L'endettement a augmenté car les investissements ont été importants, notamment dans le Centre ancien, mais cela nous le savons et c'était indispensable.


L'endettement de la Ville était très faible du fait de l'inaction de la précédente municipalité Capifali-Rassat (7 ans sans rien faire à part quelques trottoirs et la place de l'Eglise). Ce qui laisse maintenant une marge de manoeuvre.

Deux points noirs subsistent:

1) L'importance des dépenses de personnel (2/3 de la section de fonctionnement). La revalorisation des bases fiscales n'arrangera rien dans la mesure où ce seront toujours les mêmes contribuables qui paieront.

2) Une forte pression fiscale, héritage là aussi de la précedente municipalité (fêtes au Château, embauche de personnel en grand nombre etc..)

 

Le 19 Mars 1962.


L'an dernier à même époque André Garron notre Maire avait fait graver une plaque commémorative pour  la soit -disant " fin des combats en Algérie." Or  devant le flot de critiques il avait remis à plus tard cette érection au square jouxtant le Gapeau vers la salle des fêtes et les parkings.

19 mars 1

(photo figurant sur le site officiel de la Commune)


Cette année il a ordonné cette érection. De plus cette date ne figure pas sur le calendrier des manifestations officielles.

 

A mon avis cette initiative ne va pas dans le sens de la cohésion locale. Il faut se souvenir de la suite des évènements: 1 million de rapatriés qui pour certains étaient là depuis 5 ou 6 générations. Et que dire du massacre des Harkis abandonnés par le gouvernement de l'époque, désarmés et livrés à l'adversaire. C'est une page honteuse pour notre pays.

Aujourd'hui quand on voit l'état dans lequel se trouve l'Algèrie, on ne peut pas dire que les algériens y aient gagné quoique ce soit. Mais on ne refait pas l'Histoire. La Tunisie et le Maroc sont là pour démontrer qu'il y avait d'autres solutions.

 

Pour ma part, lorsque j'étais Maire je n'assistais jamais à cette manifestation, laissant libre chacun d'y aller ou non. Et puis je n'avais rien à dire, c'était leur liberté. Dans mon équipe il y avait des anciens de la FNACA.

 

André DUHAMEL

Ancien Maire (1995-2001)



 

Repost 0