Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
7 mars 2008 5 07 /03 /mars /2008 10:46
Ce qui frappe dans cette campagne, c'est que d'après les dires et écrits des deux groupes de la majorité sortante, aucun ne parle de celui qui en 2001 les a fait élire.

Timidement pour Georges Rimbaud au départ et comme celui-ci a du considérer que l'héritage était lourd à porter il feint de se présenter comme un homme nouveau.

Ce qui somme toute est comprehensif dans une camapgne électorale. Personne ne se présente comme un homme (ou une femme) du passé, l'expérience étant jugée plus présentable.

En revanche il y en a un qui est un peu "gonflé", c'est Jean Rassat qui se présente comme le Maire sortant élu depuis la totalité du mandat. Repris par René Long dans un article hier qui affirme que ce dernier Jean Rassat
n' a plus les faveurs qu'il avait en 2001. Pour le reste je suis assez d'accord avec l'analyse du correspondant de Var Matin

Quid de Gérard Capifali ? Passé à la trappe !

Personnellement je ne m'en plaindrais pas, compte tenu de l'inaction des 5 années qui ont caractérisé  feu M. le Maire Capifali lorsqu'il dirigeait la Commune et la désorganisation des services qui s'en est suivie.

Comme quoi en politique la reconnaisance n'est pas de mise.

Je suis bien placé pour l'avoir vécu.

Et à la limite c'est un juste retour des choses pour quelqu'un qui a passé son temps à effacer toutes marques des réalisations de ma mandature.
Jusqu'à retirer la listes des Maires de Sollies-Pont qui s'étaient succédés depuis des centaines d'années. Cette liste que j'avais fait établir se situait en bonne place sur le mur  du fond de la salle des mariages au Château.

Mais comme j'y figurais ... sanction...exit.

Sur ce à Dimanche, on y verra plus clair.

André DUHAMEL
Ancien Maire de Sollies Pont (1995-2001)


Repost 0
1 mars 2008 6 01 /03 /mars /2008 10:27
J'ai eu la surprise de lire  sur mon blog un commentaire particulièrement grossier, injurieux et même diffamatoire à l'égard d'un candidat.

C'est à la suite de mon éditorial sur "un rêve passe" où je me suis permis de façon assez humoristique de me moquer des projets  faramineux présentés dans le dernier dépliant de Georges Rimbaud.

J'invite les lecteurs à s'y reporter. En bas de l'article en question sous la rubrique "commentaires".

Je me permets de rappeler à l'auteur de ce commentaire qui écrit sous un pseudonyme Jean Khulmal (comprenez j'enc... mal) que l'anonymat n'est pas garanti car, et le serveur du blog l'explique clairement, que l'on peut le retrouver (ou au moins l'ordinateur) grâce au numéro IP.
Il ne s'agit pas de courrier privé comme l'e-mail qui appartient à son destinataire, mais d'un site public où tout le monde peut se rendre. La loi sur la presse s'y applique.

Dans la mesure où un candidat a été mis en cause, il peut décider de porter plainte pour injures  et diffamations et en général, en période électorale, les juges ne plaisantent pas avec ce genre de délit.
Souvenons-nous que j'avais fait condamner Gérard Capifali par la chambre correctionnelle d'Aix en Provence pour des écrits qui mettaient en doute ma probité. Et cela peut remettre en cause le résultat de l'élection (article 97 du code électoral)

Personnellement n'étant pas candidat, ce genre de prose me laisse assez indifférent. C'est l'auteur qui se déconsidère.

Je pensais que la campagne qui avait bien commencé au niveau du débat, laissait supposer  qu'il en aurait été ainsi jusqu'à l'élection.

Bien sûr, il ne faut pas dramatiser, mais tout ce qui est excessif est insignifiant.
Mais il s'agit bien d'une mise en garde !

André DUHAMEL



Repost 0
29 février 2008 5 29 /02 /février /2008 08:09
Quel sera l'impact des différents sites de candidats ou de blog comme mien sur le résultat de l'élection ?

Significatif: Jean Rassat n'a pas jugé utile d'en créer un. Question d'âge peut-être ?

Bien malin celui qui peut se prononcer. Néanmoins de plus en plus de lecteurs réagissent. Souvent ce sont les mêmes, mais leurs propos traduisent assez bien le sentiment général.

Mises en cause principalement les promesses qui apparaissent invraissemblables et dans ce domaine c'est la liste de Georges Rimbaud qui manifestement tient la corde. D'autres candidats sont parfois égratignés, mais ce sont des critiques assez mineures.

On a pu lire un commentaire jugeant les propos de JP Pairault comme exagérés lorsqu'il parle de ses compétences financières. Peut-être ce lecteur est-il un peu sévère, car malgré tout ce candidat a  siégé dans l'opposition durant les 6 années de mon mandat et généralement sur les questions financieres il exprimait des remarques de bon sens. Sur les autres sujets je n'en dirais pas autant. C'était parfois assez comique. Mais c'est un peu le rôle ingrat de l'opposition.

André Garron fait aussi parfois l'objet de critiques car il effectue de façon  assez précise  la liste des besoins de la Commune, ce qui  à mon avis ne constitue pas un engagement de réaliser immédiatement la satisfaction de ceux-ci.

C'est plus un tableau descriptif, une sorte d'état des lieux. Le renforcement des effectifs de la Police municipale par la reconversion de certains agents sur la base du volontariat (et du concours !) est une idée assez facile à mettre en oeuvre.
Hier soir j'ai assité à sa réunion au foyer quiétude et les analyses m'ont semblées très raisonnables.
Certains vont dire que "je roule" pour ce candidat.
J'ose l'écrire et en toute indépendance, c'est celui qui me semble le plus crédible, même si la mise en sens unique de la rue de la République comme il la conçoit mérite un examen plus approndi.
En revanche l'idée d'imiter la Commune de Signes par la transformation de la coopérative vinicole, en maison des associations, ne devrait pas soulever trop de difficultés, à condition bien sûr que ladite coopérative accepte de céder ses bâtiments, car c'est le seul point de vente sur Sollies-Pont de la production de nos viticulteurs.

Pour l'installation de la Mairie  ailleurs, j'ai toujours préconisé l'utilisation du Château.
La vente de l'actuelle Mairie permettrait déjà d'opérer pas mal de travaux et nous avons dans notre personnel des agents compétents qui pourraient exécuter pas mal  de travaux en régie.
Il est vrai qu'aujourd'hui compte tenu de la quasi absence d'investissements rééls par la municipalité finissante, permet de poser la question:

"Que font-ils de leurs journées?"

Bien sûr il n'est pas question de les mettre en cause, mais si on ne leur donne pas de missions à accomplir pour préférer faire travailler les cabinets d'études et les entreprises privées, ce n'est pas de leur faute.

A ce sujet la première tâche de la nouvelle municipalité sera de faire un état des lieux, assigner des tâches à accomplir et re-motiver les équipes.

J'invite donc nos lecteurs de lire les commentaires qui figurent au bas de ces éditoriaux.

A bientôt,

André DUHAMEL
Repost 0
27 février 2008 3 27 /02 /février /2008 10:35
Sans vouloir pasticher le très célèbre "j'ai fait un rêve" de M.L KING, le dépliant que vient de sortir la liste de Georges Rimbaud me fait penser que tout cela est très beau, l'imagination n'a plus de limite, mais qu'il faudrait que l'on nous explique comment arriver à un tel résultat avec les pauvres moyens financiers le la Commune.

Déjà en 2001 G. Capifali avait promis monts et merveilles. L'électeur l'a pris au mot puisqu'il a été élu.

Et on a vu le résultat !

On m'a rapporté que des sollies pontois sont allés le voir pour le questionner sur l'entreprise des beaux projets qu'il avait présentés. Réponse "Quand j'ai été élu Maire, je ne savais pas que je ne pouvais pas le faire". Ce qui est douteux puiqu'il avait été adjoint aux finances durant 3 ans au début de mon mandat. Donc il connaissait parfaitement l'état de nos finances, comme Georges Rimbaud adjoint de la municipalité finissante aujourd'hui.

Il aurait dû en tirer les conséquences et immédiatement démissionner, mais c'est bien connu "les promesses n'engagent que ceux à qui elles ont été faites" citation remise à la mode par Ch Pasqua il y a 20 ans.

Non tout ceci n'est pas sérieux. Avec plus de 60 % de frais de personnel aux quels il faut réintégrer les dépenses de cette nature du CCAS par le biais d'une subvention (500 000 € votés et 920 000 € prévus au budget). , la Commune ne dégage plus assez de marge d'autofinancement pour réaliser tout ce l'on nous promet. Et la pression fiscale est telle que ce n'est pas de ce côté que l'on va trouver les financements.

La rue de la République ne sera jamais le Cour Mirabeau d'Aix en Provence ou la croisette de Cannes. On peut le regretter, mais son étroitesse interdit ce genre de réalisation. Ou alors il faut reculer les murs, c'est à dire abattre les maisons qui se trouvent d'un côté ou de l'autre de cette artère principale. Impensable !

Pour la caserne des pompiers, si j'ai bien compris, il s'agit d'une friche agricole. Quand on connaît l'invraisemblable position de la DDA (ministère de l'Agriculture) qui a pris notre Commune en otage depuis des décennies, on se demande comment l'ami Georges va réussir ce tour de force.

On pourrait disserter longtemps sur ce rêve.

La conclusion qui s'impose est "tout ce qui est excessif est dérisoire".

André DUHAMEL



Repost 0
6 février 2008 3 06 /02 /février /2008 10:35
On a l'impression qu'en ce qui concerne les programmes les candidats ont un peu de mal à se détacher des uns des autres. Pratiquement ce sont les mêmes thèmes qui invariablement reviennent quels que soient leurs auteurs.

A noter que JP Pairault se présente comme le candidat de l'écologie, avec notamment la création d'un corps de surveillants "verts". Quelques emplois supplémentaires en perspective alors que les charges de personnel (y compris les agents du CCAS auquel lors du prochain conseil municipal la Commune va accorder une subvention de 500 000 €) avoisine les 63 % des dépenses de fonctionnement, ce qui est intolérable pour les finances de notre Ville.

Je suggère à JP Perrault de prévoir des reconversions au sein des du personnel existant. Formule employée par André Garron pour le renforcement nécessaire de la police municipale qui semble-t-il n'aurait pas les moyens de sa mission.

Pour le reste à part certains qui prévoient des dépenses pharaoniques pour le sport notamment ( 7 M d'euros), les programmes se ressemblent au point que Georges Rimbaud accuse un de ses concurrents d'avoir copié son programme.
Il accuse Jean Rassat de menteur au sujet de la caserne des pompiers. Mais cela on le savait déjà !

On en est là :

Des projets à très long terme qui ne verront peut-être jamais le jour, mais rien pour la réfection et l'entretien des voies communales, ou si peu. C'est vrai que ce genre de travail de base pour une municipalité ne flattent pas l'ego de l'élu comme par exemple la venue du maître de danse M Béjart lors du festival des nuits du Château.

Mais aujourd'hui qu'en reste-t-il, l'élu en charge de cette activité ne se représentant pas ?

La voie de contournement du Centre ville qui devient l'Arlésienne dont on parle à chaque échéance.

Une solution quand même que l'on doit à Maryse Vacaro qui figure sur la liste d'André Garron (il y a plus de 10 ans sous mon mandat): l'aménagement coté Nord de la route du cimetière.

C'est finalement la proposition la plus intéressante que j'ai relevé et assez peu coûteuse et qui permettrait de mettre en sens unique la rue de la République.

Pour le reste et à court terme, je ne vois pas éclore rapidement la mise en chantier de tous ces beaux projets.(piscine intercommunale, médiathèque, second stade et tutti quanti...)

Il faudra en premier lieu réorganiser le personnel municipal et notamment au CTM (centre technique municipal) ce qui passe par un appui sans réserve du Maire et des élus chargés de ce secteur à un encadrement qui reste à conforter. Les travaux en régie effectués par notre personnel sont tombés en dessous de ce qu'ils étaient en 1995 !

Au lieu de cela a l'impression que l'équipe actuelle a laissé pourrir la situation (3 Directeurs Services Techniques en 7 ans) et erreur de casting grave pour le DGS (Secrétaire de Mairie). Situation dont il faudra bien se sortir avant de penser à tout autre chose.

J'avoue que je souhaite bien du plaisir au gagnant de la compétition.

André DUHAMEL




Repost 0
3 février 2008 7 03 /02 /février /2008 17:27
Voilà une affaire qui tombe au plus mal, compte tenu des difficultés que notre pays rencontre dans son effort à se réformer. La commission Attali reprend bien des thèmes qui figuraient dans le rapport Armand-Rueff des années 60 et cela me rapelle ma troisième année de Droit où un professeur de sociologie politique avait passé la moitié de l'année sur ce document (les taxis déjà, quant aux grandes surfaces c'est encore plus vieux. Souvenez-vous de Pierre Poujade dit Pierrot ? Son nom est passé à la postérité de façon assez négative, mais avait-il complêtement tort ? Les commerçants du Centre-Ville vous répondront.

On pourra gloser longtemps sur le fait qu'un modeste employé de cette banque ait pu jouer sur une somme astronomique : 50 Mds d'euros soit près de 330 Milliards de nos francs 2001. Certes la perte a été de "seulement" moins de 10 % des sommes engagées. Et l'on joue sur des millièmes. Un millième d'un Milliard c'est quand même un Million (oui j'ai retenu ma leçon d'aritmétique vieille de 55 ans). Alors que 50 c'est cinquante fois plus. Je vous laisse faire les calculs.

Les explications nous les aurons, mais on ne peut s'empêcher de penser que si l'opération s'était faite en sens inverse, un gain au lieu d'une perte, l'intéressé aurait été gratifié et sa direction aurait poussé des cocoricos que même les Australiens auraient pu percevoir.

Ceci dit, la bourse, sauf injection nouvelle ou retrait, est une partie à somme nulle, lorsqu'il y a un perdant, c'est qu'il y a un gagnant. Avec des décalages dans le temps.(matière première)

Il y en a un qui prend son bénéfice et l'autre qui achète prend le risque de perdre si son achat se révèle infructueux et ainsi de suite.

"Les arbres ne montent jamais au ciel"  dit un proverbe boursier et il faut bien des moments de respiration après des années de forte hausse.

Pour les 5 Mds perdus par notre banque française, il y a bien eu des gagnants, en tout bien tout honneur. Ceux qui jouent à la baisse. Oui c'est possible mais très risqué.

Et c'est justement lorsqu'il y a baisse sensible sur les marchés que ce genre de pots aux roses se dévoilent.

C'est un peu, et j'ai connu le cas dans ma carrière, lorsque vous découvrez un un détournement ( cela arrive rarement certes ! une fois en 32 ans)  lorsque l'auteur est en congé et donc n'est plus en position pour continuer sa "cavalerie" que l'on découvre la supercherie.

Personnellement je suis enclin à penser que dans la nature "rien ne se perd et rien ne se crée" et que l'équilibre tôt ou tard reprend ses droits. Je crois à la main invisble d'Adam Smith. Et pas seulement en économie.

Bref !!!

On est loin de nos petites préoccupations électorales locales.

Ce matin j'ai rencontré une tête de liste qui m'invitait à lire son programme électoral tourné vers l'écologie. Ce que bien sûr je vais faire et vous en rendrais compte, car effectivement le débat ne se résume pas à MM. André Garron et Jean Rassat. On dirait que Georges Rimbaud, un moment silencieux repasse à l'attaque. C'est dans son tempérament. Cela devient même un peu méchant. Je lui conseilerais de ne pas aller trop loin car l'électeur n'aime pas cela. Les élections ce ne sont pas des combats de coqs.

A Bientôt

André DUHAMEL


Repost 0
2 février 2008 6 02 /02 /février /2008 18:23
"Allons AllonsVous faites la campagne "Garron", et ce depuis longtemps... C'est votre poulain, .....Depuis plusieurs mois, vous égratignez tout le monde et ne lui faites que des compliments.... (Allez donc voir son blog ....etc)  "

Je publie une réaction à  la suite  de mon article sur "la Débâcle annoncée"

Ce correspondant anonyme que je remercie toutefois pour l'intérêt qu'il porte à mes "éditoriaux" ne semble pas avoir compris dans quel esprit "travaillent "les auteurs citoyens qui s'expriment par le truchement d'Internet sur des sites appelés généralement blog, mot anglo -saxon que nos amis canadiens se sont empressés de franciser en blogue.

Après tout pourquoi pas ?

Après l'idiotie du Mel (Mail en anglais), nos autorités ont admis le terme courriels qui nous vient du Québec.

Le blogue est une forme nouvelle d'expression, mais ne saurait être comparé au niveau de la déontologie à un article de presse, surtout lorsqu'il s'agit de la presse d'information, où le journaliste est tenu par un devoir d'impartialité.
Ce qui parfois n'est pas le cas, mais passons...

Je ne vise pas les éditorialistes dont la vocation est d'exprimer leurs convictions et leurs critiques.

Bien sûr le blogueur n'est pas tenu à cette obligation. Mais comme il s'agit d'un document rendu public il se doit de respecter les règles de bonne conduite, bannir les injures personnelles et s'exprimer correctement... vérifier ses sources lors d'affirmations ou utiliser le condtionnel lorsqu'il s'agit de "bruits" plus ou moins avérés.

C'est ce que j'essaie de faire.

Maintenant je ne me sens absolument pas obligé de cacher mes préférences et par voie de conséquence critiquer négativement les candidats qui ne me semblent rien apporter au débat .

Pour certains d'entre eux, je les ignore car je trouve leur initiative sans intérêt et souvent la marque d'une mégalomanie évidente.
Ceci dit nous sommes en démocratie est c'est leur droit le plus strict que de se présenter aux suffrages de leurs concitoyens. Mais c'est le mien de dire ou de ne pas dire ce que j'en pense.

Il y en a que je combats et notamment le Maire sortant qui à mes yeux, n'a pas démontré sa capacité à conduire notre ville de façon efficace. C'est si vrai que récemment j'ai appris que d'autres membres de sa liste auraient pris le même chemin que Bernard Dozoul. (constatez que j'emploie le conditionnel)

On peut même se demander : va-t-il maintenir sa liste ? La question est posée !

Bonne nouvelle pour mon blog, la journée dhier a battu tous les records de fréquentation depuis sa fondation en Mai 2006 (325 pages vues)  et 77 % des lecteurs se connectent directement sans avoir recours aux moteurs de recherche, ce qui prouve que l'adresse est connue.

A bientôt

André DUHAMEL
Ancien Maire de Sollies Pont (1995-2001




Repost 0
26 janvier 2008 6 26 /01 /janvier /2008 21:10
Nous avons appris que le premier adjoint de la municipalité finissante Capifali-Rassat avait connu un départ pour le moins inattendu.

En effet, M. Bernard Dozoul n'ayant pas été reconduit comme 1 er adjoint aurait décidé de s'en aller.
Bon ! On verra bien mais la campagne risque de connaître quelques rebondissemments de ce style.
Il fait bien Dozoul car de toutes façons c'est une bataille autour d'un verre vide.

Mais Jean Rassat ne peux plus plaider en faveur de la continuité. Ses principaux adjoints ne se représentant pas. Il reste Me Josette Carvin adjoint aux marchés et à l'agriculture (sic) et Mme Mairesse aux affaires sociales. C'est peu !

En revanche dans quelques jours je vous ferais part des projets d'une liste qui me semble la plus crédible.

D'ici là attendons que chacun s'exprime dans un esprit démocratique et d'intérêt général.

A bientôt
André DUHAMEL
Repost 0
27 novembre 2007 2 27 /11 /novembre /2007 05:41
Hier j'ai reçu une intervention d'un lecteur qui m'accusait de  "haine" à l'égard de JP Luquand, car je rappelais son passé de militant communiste. Pour moi ce n'est pas une insulte de dire de quelqu'un qu'il a des engagements politiques qui sont connus de tous. L'intéressé ne s'en cache pas. Il se situe dans la mouvance de José Bové il est tout est tout sauf un centriste de droite.

Evidemment c'est à la mode des listes "apolitiques", ce qui a priori est une stupidité inventée par Gérard Capifali dans la mesure où, je le rappelle encore une fois, (dur dur Sollies !) quand l'on désire gérer les affaires de la Commune, on fait de la politique (du grec polis : la cité)

Ce que les candidats actuels veulent dire c'est qu'ils ne sont pas rattachés à un parti politique et que leur liste est ouverte (ou presque...) à des habitants qui peuvent avoir des convictions différentes sur le plan plus général. Ce n'est pas gênant dans la conduite d'une municipalité où la politique se confond avec la technicité et la compétence.

Je prends comme exemple l'actuelle municipalité.

Ses principaux dirigeants sont en majorité de Droite. Au deuxième tour la plupart ont voté Sarkozy, certains n'en font pas mystère. Donc politiquement mes convictions sont connues et je vote comme eux lors des élections générales.

Ce n'est pas pour autant que je vais donner à cette municipalité, la plus mauvaise que l'on ait connu depuis la Libération, donc depuis 62 ans, un satisfecit de bonne gestion !

Cette municipalité a fait preuve d'une totale incompétence et je ne m'avance pas beaucoup en estimant qu'elle ne sera pas reconduite. De plus elle est victime d'une scission dont on ne connaît pas à ce jour l'impact.

Pour conclure, sauf évènement de dernière minute, je n'ai pas l'intention de présenter une liste, il y en a 6 en préparation. On verra combien il va en rester à l'arrivée. J'ai mon idée, mais je conserve pour moi cette conviction.

De ce fait je  suis parfaitement libre de m'exprimer comme je l'entends et rappeler qu'un candidat s'est toujours situé à la gauche extrême n'est pas pour moi une insulte, encore moins la manifestation d'une haine à son égard. A moins que l'on essaie de nous faire prendre des vessies pour des lanternes et que l'on s'apprête à jouer un jeu assez déloyal pour tromper l'électeur.

Rappelons que Sollies Pont est une Commune dont l'électorat est assez à Droite, il suffit de se rappeler que Nicolas Sarkozy a engrangé 63 % au second tour et que Josette Pons candidate UMP a été élue au 1 er tour, ce qui ne s'était jamais vu.
On me dira, diabolisation oblige, que la Droite classique a siphonné les voix du Front National. C'est que la candidate de la Gauche faisait peur  et apparaissait comme quelque peu "nunuche".

De ce fait beaucoup d'électeurs ont déserté le camp de JM Le Pen pour se reporter sur l'actuel Président de la République. Et au 2 ème tour ils n'avaient pas le choix !

C'est bien connu la HAINE est de Droite et la VERTU est de gauche. On marche sur la tête avec de telles analyses grotesques.

André DUHAMEL
Ancien Maire (1995-2001)


Repost 0
23 novembre 2007 5 23 /11 /novembre /2007 13:16

Fiscalité locale


On dirait que ça bouge au niveau gouvernemental sur ce sujet qualifié de "délicat".
J'en parle en connaissance de cause puisque cette année les impôts locaux  que je paie sur Sollies Pont  dépasse mon impôt sur le Revenu, alors que je suis retraité cadre supérieur du ministère des Finances.

J'observe que tous les candidats sauf un (J-P Luquand, mais lui c'est son système "prendre aux riches" même si à Sollies Pont il n'y a que très peu, donc taxons un peu plus les classes moyennes!!! et là je m'inquiète) jurent sur ce qu'ils ont de plus sacré "qu'ils n'augmenteront pas les impôts locaux".

Enfin les candidats qui comptent !

Je les trouve très imprudents car contrairement aux affirmations du même J-P Luquand (extrème gauche, Pc et tutti quanti...) Je n'ai jamais promis une telle chose lors de mes deux campagnes électorales.

C'est vrai que Gérard Capifali l'avait promis, mais on sait que ce valent les promesses du Maire disparu !
Résultat: 32 % d'augmentation dès le début du mandat pour financer des dépenses de fonctionnement improductives. (62 % de frais de personnel en incluant le CCAS par le biais d'une subvention)

Il paraît qu'au prochain Conseil Municipal, M. Rassat  en digne successeur, va proposer la création (une de plus !) d'un poste de cadre à l'urbanisme.

Nous voterons contre, mais que valent deux voix face à la majorité, même divisée, et la gauche toujours avide de créer des postes de fonctionnaires. (il en faut mais pas  trop)
Comme à l'acoutumée celle-ci après un baroud d'honneur au mieux s'abstiendra. On peut rêver qu'elle votera contre !

Je vous livre l'information parue dans le bulletin de l'association des Maires de France
Je reviendrai bientôt sur mes impressions de campagne.

André DUHAMEL
Ancien Maire (1995-2001)

Fiscalité locale

23  Novembre 2007
Christine Lagarde: les trois principes d'une réforme de la fiscalité locale

Hier jeudi, devant le Congrès des maires de France, Christine Lagarde, ministre de l'Economie, a énoncé les principes qui guideront la réforme des impôts locaux ainsi que son plan de travail. «Dans le cadre du chantier de la revue générale des prélèvements obligatoires qui consistera à mettre à plat l'ensemble de la fiscalité, nous allons engager la réforme de la fiscalité locale».
Pour la ministre, trois principes doivent guider cette réforme «une nécessaire plus grande lisibilité pour le contribuable, une plus grande autonomie pour les collectivités et enfin, une plus grande efficacité pour lever l'impôt»

Mais elle a aussi mis l'accent sur «le réexamen de la taxe professionnelle pour favoriser l'emploi et moins taxer le travail».

Rappleons que, mardi, outre l’annonce de la révision des valeurs locatives, le président de la République s’est déclaré devant le congrès prêt à la tenue d’un «grenelle de la fiscalité locale». Il a émis le souhait d’une action en deux temps. «Dans un premier temps, on se mettrait d'accord sur des principes, des principes assez précis pour réformer la fiscalité locale, pour voir si l'on peut trouver un consensus au-delà du débat droite gauche » précisait-il. Et, «une fois que l'on se serait mis d'accord, (...) sur les principes, peut-être pourrions-nous demander à des techniciens de nous préparer des pistes et les soumettre alors à la concertation de l'ensemble des maires de France.»

Qualifiant cette question de «sujet extrêmement complexe mais en même temps à conséquences politiques lourdes», il appelait les élus à «prendre leur responsabilité».



Repost 0