Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
2 mars 2009 1 02 /03 /mars /2009 09:45
Revenus Sollies-Pont Moyenne Nationale
Revenus moyens par ménage 15 701 € / an 15 027 € / an
 
Emploi Sollies-Pont Moyenne Nationale
Population active totale 4 787 26 456 813
Taux d'activité entre 20 et 59 ans 79% 82,2%
Chômeurs 781 3 401 611
Taux de chômage (1999) 16,3% 12,9%
 
Actifs 44,1% 45,2%
Retraités 14,6% 18,2%
Jeunes scolarisés 28,2% 25%
Autres personnes sans activité 13% 11,6%
 
Agriculteurs 1,8% 2,4%
Artisans, commerçants, chefs d'entreprise 9,1% 6,4%
Cadres, professions intellectuelles 7,6% 12,1%
Professions intermédiaires 23% 22,1%
Employés 33,9% 29,9%
Ouvriers 24,7% 27,1%
 
Niveau d'études (> 15 ans) Sollies-Pont Moyenne Nationale
Encore scolarisé 12,1% 13,1%
Sans diplôme 15,9% 20%
Niveau CEP 13,6% 17,3%
Niveau BEPC 9% 8%
Niveau CAP ou BEP 24,6% 24,8%
Niveau Bac ou Brevet Professionnel 12,1% 12,2%
Niveau Bac+2 7,9% 8,5%
Niveau Supérieur 5% 9,1%
 
J'ai trouvé sur "l'internaute" les statistiques de Sollies Pont.

Dans l'ensemble nous nous trouvons dans une moyenne nationale et notamment pour les revenus des ménages, ce qui est une surprise.

On remarquera la faible proportion d'agriculteurs (1,8 %) par rapport à l'importance de notre fameuse "zone agricole" superbe friche qui se retrouvera en "zone naturelle" durant les
30 années de blocage proposées par le Maire actuel.
Cette décision est stupide et anti économique. C'est aussi une attitude facile.

Les cadres et les diplomés de l'enseignement supérieur sont nettement en dessous, ce qui est logique.
En fait Sollies-Pont est une Commune de classes moyennes. Et les retraités ne sont pas aussi nombreux que l'on pense.

Maintenant ces chiffres sont peut-être un peu anciens. Notamment pour le nombre de chômeurs (1999)
Ce qui est vrai est que nous manquons de jeunes actifs.
D'après ce qui se dit, donc non contrôlé, le nombre d'agents communaux qui n'habiteraient pas Sollies serait majoritaire.
Le manque de logements décents en serait la cause, mais aussi l'acharnement à ne pas toucher cette fameuse "zone agricole en friche", est peut-être une explication. 

Cette zone nous étouffe 

André DUHAMEL 

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Siko 02/03/2009 12:23

Questions: les emplois cités sont-ils sur Sollies ? il faudrait une données supplémentaires. habitant de sollies, travaillés vous sur ou en dehors de sollies ?Pour sourire : Dommage qu'il manque la Stat "Nombre de gens de voyage" ; certains y pratiquent même l'artisanat avec l'adresse "Le Boulodrome". ces données seront-elles inclus dans la prochaine enquete de l'INSEE ?

André DUHAMEL 03/03/2009 09:38


Généralement les gens ne travaillent pas à Sollies (80 %), ce qui confirme la vocation actuelle de commune résidentielle. Commune dortoir ne me convient pas, c'est dégradant. Et puis les gens ont
le droit de vouloir résider à l'extérieur des villes urbaines. Ce qui a été mon cas il y a 21 ans quand j'ai fait construire à Sollies (que je ne connaissais absolument pas) alors que je
travaillais à Toulon.
Ce qui est terrible c'est qu'une partie de la population et les gens qui ont les décisions s'acharnent à considérer notre commune comme rurale. Il me semble que La Crau a réussi à concilier une
forme d'agriculture avec les habitations. Voyez du côté de Maraval. On sait tout de suite dans quelle commune on se trouve.
Pour les gitans, le mot n'est pas insultant, les préfets ne semblent pas vouloir intervenir par faiblesse. L'Etat a transféré la patates chaudes aux communes et ne souhaite pas la reprendre.
Amitiés André DUHAMEL