Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
22 septembre 2008 1 22 /09 /septembre /2008 10:41
Les vacances sont belles et bien terminée et la rentrée est riche en évènements :

                                      - L
e retrait de La Crau de la CCVG

J'avoue ne pas avoir été surpris par la décision de La Crau. Déjà en 2000 les représentants de cette Commune avaient voté contre le budget primitif de la Communauté.
En 1995 lors de la préparation de la nouvelle structure, les élus et fonctionnaires craurois nous avaient posé un tas de conditions en leur faveur. Par exemple pour une virgule (et je ne l'invente pas) ils ont exigé que les gymnases soient pris en charge par la Communauté de Communes, mais pas les stades.
Pourquoi ?
Parce que la Crau exigeait qu'en compensation de la contribution de ses contribuables à la CCVG, celle-ci se devait de construire un gymnase. Bien !
Lorsque j'ai alors proposé qu'il en soit de même pour les stades, refus catégorique de La Crau et de La Farlède.
La raison ?
C'est que le seul stade qui soit aux normes "olympiques" donc indispensable pour les matchs officiels de Football et de Rugby, est précisément le nôtre, le stade Jean Murat.
Et le plus injuste dans cette affaire est que nous avions résolu de fusionner les deux équipes de Rugby pour mettre sur pied le RCVG (Rugby Club de la Vallée du Gapeau) les matchs officiels se tenaient sur notre stade, entretenu par les contribuables de Sollies Pont.

Sur ce point la situation a peut-être évolué. Compte tenu de la chape de plombs entretenue par la précédente municipalité, le Conseil municipal n'était pas tenu au courant de l'actualité de la Communauté de Commune.

Mon témoignage sur  les débuts de la Communauté de Communes démontre que La Crau a toujours fait cavalier seul et n'avait pas l'esprit communautaire étant venuenous rejoindre pour échapper à l'emprise de sa voisine Hyères.

Vers 1999 un rapprochement  avec notre grande voisine avait été envisagé à la demande d'Hyères qui ne souhaitait pas intégrer la Communauté d'agglomération de Toulon (TPM) alors en gestation.
La faute à RITON : Le maire d'Hyères endendait disposer de la majorité au Conseil de la nouvelle structure ce qui démographiquement pouvait se justifier, mais politiquement innacceptable. Et les choses en sont restées là et Hyères a été obligée contre l'avis des élus et de la grande partie de la population locale à intégrer TPM.
Elle est belle notre Démocratie !

Pour le reste l'article paru ce matin dans  Var Matin fait bien le point sur cette actualité. Comme il est écrit, l'affaire est loin d'être terminée. Mais au final, il est évident que les instances de Toulon souhaitent constituer une Communauté Urbaine et finiront par avoir la "peau" de notre CCVG.

Lorsque j'ai commencé ce blog en 2006, mon premier article (toujours lisible) était "faut-il sauver le soldat CCVG".

                                     - Le Conseil Municipal de Sollies Pont

Jeudi dernier 18 Septembre, le Conseil Municipal s'est réuni pour une réunion de routine assez technique.

Sur les délibérations il n'y a pas grand chose à dire et elles ont été adoptées à l'unanimité.

Pour la petite histoire, on relèvera que les relations entre la presse locale et le Maire André Garron ne sont pas au beau fixe. Rarement un nouveau maire n'aura été si mal traité dès le début de son mandat.

Il semblerait que depuis ce Conseil où le Maire s'exprimé avec vigueur sur ces articles plus que douteux, la presse locale ait mis de l'eau dans son vin rouge. Celui de Cuers avait fait l'objet d'une volée de bois vert à la suite d'un désaccord avec une association locale.

Et puis avec Jean Pierre Luquand auteur du fameux recours, en voie de règlement, on ne peut pas dire que les relations soient bonnes. Il faut dire qu'André Garron a rectifié certaines anomalies à propos de l'organisation du service des festivités. Ce qui n'a guère plu à une employée qui connaissait un régime très favorable que ne justifiait pas sa position hiérarchique.

"Pas d'Etat" dans l'Etat a déclaré André Garron. Les initiés comprendront.

                                                     Enfin : La LGV

D'après la déclaration d'Hubert Falco, nous avons bien compris que le projet "métropoles sud" n'avait plus aucune chance de voir le jour, ce qui pour nous est un grand soulagement. Mais ne soyons pas égoïste, cette nouvelle voie ferrée pose de gros problèmes là où elle passera. Si elle passe un jour.

Nous en reparlerons

André DUHAMEL

Partager cet article

Repost 0

commentaires