Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
28 août 2008 4 28 /08 /août /2008 15:19
Déroutant ce Nicolas.

Ce blog en principe destiné aux commentaires personnels sur la vie locale, souffrira d'une exception, mais je crois que le sujet en vaut la peine.

Sur le principe du RSA nous ne pouvons qu'approuver, d'autant que suivant les déclarations du Président de la République, il s'agit de clore l'époque de l'assistanat des gens en bonne santé et capable de travailler, ce qui est plutôt une bonne nouvelle.

En revanche au niveau du financement, je pense qu'il faudrait revoir la copie sur au moins deux points :

.- les revenus locatifs pour les particuliers

 Mettre une habitation en location comporte toujours un certain nombre de risques : mauvais payeurs, retrouver son bien en piteux état, problèmes avec le voisinage si le comportement du locataire n'est ce qu'il doit être...

 Personnellement j'en ai fait l'expérience en louant mon ancienne maison en attendant une solution définitive dans le cadre familial.

 A la fin du bail de 6 ans je n'ai pas renouvelé (les locataires souhaitant habiter ailleurs pour des raisons professionnelles) et ai mis ce bien en vente, ce qui a été fait dans les mois qui suivirent.

Je me suis empressé de rembourser par anticipation le prêt que j'avais dû contracter pour l'achat de ma nouvelle demeure.

 Le rapport n'est pas à la hauteur de la valeur du bien et la fiscalité est pesante, car on oublie de rappeler la Taxe foncière qui "bouffe" deux mois de loyer, plus bien sûr la CSG et le reste, impôt sur le revenu à la tranche marginale haute.
Je ne cherche pas à me plaindre ni à me justifier, j'ai agi en agent économique logique.

Dans le contexte actuel cela ne va pas favoriser ce genre de placement, l'immobilier, et c'était attendu ayant amorcé sa dégringolade.
 Les candidats locataires auront plus de difficultés à trouver à un prix dans leurs moyens de quoi se loger, car le propriétaire aura tendance à réintégrer la nouvelle taxe de 1,1 % dans le loyer.

 Avec la loi SRU, la nomenklatura de ce pays considère que le pauvre peuple doit se loger en HLM.

 Finalement il vaut mieux être « liquide » et s'orienter vers des placements exonérés (livret A notamment) ou des produits de capitalisation.

- les contrats d'assurances :

-là aussi ceux qui prévoyants ont souscrit une assurance vie pour arrondir leur retraite seront touchés de plein fouet, alors que c'est une solution qui permet de pallier  l'insuffisance des retraites par répartition. Mais on touche à un tabou, alors qu'en 1946 ce n'était qu'un moyen de servir rapidement des retraites, et l'on en a fait une affaire idéologique plus de 60 ans après.

Ces deux exemples contredisent la volonté affichée par Nicolas Sarkozy de responsabiliser les acteurs économiques. Il faudrait lui monter une courbe de Laffer (économiste américain qui doit sa célébrité à sa démonstration graphique des rendements décroissants, un fois le seuil optimum de fiscalité dépassé. Pour ceux que cela intérésse leur moteur de recherche sur internet peut les informer sur le sujet)

Je pense qu'il devrait y avoir des solutions de rechange. Il risque d'y avoir des débats houleux à l'assemblée.

André DUHAMEL


Partager cet article

Repost 0

commentaires