Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
25 avril 2008 5 25 /04 /avril /2008 08:44
Hier nous avons eu droit à une émission où Nicolas Sarkozy a mis au point un certain nombre de sujets qui parcourent depuis des mois les commentaires et l'actualité.

J'en parle en toute indépendance, car adhérent de la première heure de l'UMP, je n'ai plus renouvelé ma cotisation car je ne voyais pas localement l'intérêt de cette formation à mon niveau.

- J'ai voté Sarkozy au 1 er et second tour, non pas que je sois un admirateur convaincu de ce personnage politique qui m'était apparu jusqu'au second mandat de Jacques Chirac comme un politicien de second plan.

Personnellement, je regrette Alain Madelin et Démocratie Libérale.

J'ai "voté Sarko" car c'était le seul qui me semblait crédible et au second tour je craignais par-dessus tout la victoire de Ségolène Royal.

Maintenant on ne peut pas lui demander de faire des miracles. Il applique son programme, même s'il n'a pas mesuré les difficultés de la réalité.
Donc un bon point.

 Et ce qui me plaît c'est qu'il dit qu'il compte réussir son mandat sans trop de soucier de sa réélection. Car ceux qui se font réélire des dizaines d'années à un même mandat sont souvent trop prudents et comme le dit le Président de la République "l'énergie que l'on consacre à la réélection se fait au détriment de l'action politique". Je suis bien placé pour le savoir.

On pourrait reprendre le thème de mon précédent billet : des promesses, encore des promesses et au pied du mur le maçon se dit que la chose ne va pas être aisée.

Imaginez à Sollies Pont un candidat qui irait à contre courant de tout ce que l'on nous a promis :

- Mettre la rue de la République en sens unique : impossible aujourd'hui alors que nous avions failli réussir en 1998, mais là les réseaux locaux ont fait en sorte de faire échouer la réalisation. Je ne le regrette pas car cela m'a permis d'acheter le Château. Et les combinards du coin en ont été pour leur frais.

- Améliorer les équipements sportifs : qui va payer ? Et tutti quanti!

Ce qui fait qu'aujourd'hui le Maire se trouve dans la situation d'un homme qui non seulement doit apprendre l'exercice de ses nouvelles fonctions, comme ses adjoints, personne n'ayant la science infuse, et provisoirement se contenter à expédier les affaires courantes faute de moyens.

A ce sujet des rumeurs circulant dans "le Village" laisseraient à penser que le 6 Mai nous serions fixés sur le sort du recours de JP Luquand.

Deux hypothèses:

- ou, ce que je pense, le recours n'aboutit pas car basé sur une argumentation assez faible, et l'affaire en reste là car je vois mal JP Luquand continuer une procédure vouée à l'échec.
- ou il aboutit car avec 5 voix de différence, on ne sait jamais avec les pratiques de la justice administrative, et André Garron aura intérêt à faire appel (ou recours devant de Conseil d'Etat).

Donc au moins plusieurs mois de délai. Durant ce temps l'administration communale risque d'être ralentie, ce qui n'est bon pour personne.

Toujours est-il que les Français ont besoin de promesses pour élire un candidat et en attendant tout ce qui va mal c'est la faute au Président et localement au Maire

André DUHAMEL
Ancien Maire


Partager cet article

Repost 0

commentaires