Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
28 mars 2015 6 28 /03 /mars /2015 11:15

Ce matin j'ai pu lire dans l'édition de Nice matin l'article suivant:

Mais il faudra attendre 2017 pour être fixé sur le tracé exact de la ligne.

Ici à Solliès-Pont nous sommes toujours craintifs quant au devenir de notre plaine (ex)agricole.

André DUHAMEL

Ancien Maire de Solliès-Pont (1995-2001)

La SNCF a indiqué qu’il reste à définir avec précision l’itinéraire de nouvelle ligne Provence Côte d’Azur. Une première zone de passage a été validée. La phase de concertation débutera en 2016
La liaison ferroviaire à grande vitesse Marseille-Nice étant définitivement abandonnée après dix ans d'atermoiements, place à la ligne nouvelle Provence Côte d'Azur. Jean-Michel Cherrier, de la SNCF a rappelé, mercredi à Nice, que la construction d'une boucle Cannes -Sophia Antibes-Nice aéroport, d'une gare souterraine à Marseille ainsi que le doublement partiel de la ligne Cannes-Grasse étaient les priorités des priorités. Avec une mise en service à l'horizon… 2030.
énormes enjeux
La SNCF a un triple objectif : mieux relier les grandes villes avec davantage de trains, « désaturer » les liaisons, gagner du temps (Marseille-Nice en 1 h 30 par exemple). Un casse-tête au regard de la configuration de cette ligne ferroviaire unique où se côtoient trains régionaux omnibus e
t TGV.


Les élus, qu'ils soient du Var, des Bouches-du-Rhône et des Alpes-Maritimes sont désormais d'accord sur le principe d'une ligne nouvelle. Reste à définir avec précision l'itinéraire. « Une première zone de passage a été validée. Il faut désormais définir le meilleur tracé. La phase de concertation débutera en 2016 », a rappelé Jean-Michel Cherrier. Le dossier sera présenté en enquête publique en 2017.

La ligne, dont l'emprise est d'environ 120 m de large, est en très grande partie en tunnel, ce qui devrait faciliter les discussions. Les enjeux environnementaux et économiques d'une liaison ferroviaire enfin performante sur l'arc méditerranéen sont immenses. Jean-Michel Cherrier les a rappelés en quelques chiffres : « Nous passerons dans cette région de 5 millions d'habitants aujourd'hui à 6 millions en 2040, sachant que 80 % des habitants vivent sur la bande littorale. Chaque habitant perd actuellement dix jours par an dans les embouteillages. Il en perdra 17 en 2017.» Autant d'arguments qui font vraiment regretter une mise en service aussi lointaine de la nouvelle ligne. D'autant que l'amélioration de la ligne entre Aubagne Le Muy et Cannes est repoussée aux calendes grecques (entre 2030 et 2050). Plus proche de nous, le 30 mars à Vintimille, SNCF Réseau, RFI et la région du Piémont signeront la convention de financement de la ligne Coni-Vintimille. Les travaux de sécurisation tant attendus de cette ligne pourront alors être lancés.

Nice matin 28-03-2015

Partager cet article

Repost 0
Published by Andre Duhamel
commenter cet article

commentaires