Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
13 juillet 2016 3 13 /07 /juillet /2016 15:05

Que fête-t-on le 14 juillet ?

Il est de bon ton de fêter comme il se doit, chaque année, la date du 14 juillet, considérée comme fondatrice de notre République. Nombreux sont ceux qui peuvent profiter de ce jour chômé, au cours duquel l’État français montre sa puissance en organisant un important défilé militaire, les collectivités locales, même les plus petites, organisant de leur côté concerts, bals et autres feux d’artifice pour glorifier l’événement. Il s’agit bien d’un jour de célébration nationale, visant à démontrer la communion des Français aux « valeurs de la République ».

A y regarder de plus près, il semble que cette fête occulte un élément important : que commémore très précisément la France ce jour-là ? Une date anniversaire annuellement célébrée en grande pompe a pour objectif de mettre en lumière un événement majeur, que chacun doit connaître : le 25 décembre commémore la naissance du Christ, le 11 novembre marque la fin de la première guerre mondiale, le 8 mai correspond à la fin de la seconde guerre mondiale etc. Qu’en est-il du 14 juillet ?

Les Français savent généralement que le 14 juillet 1789 correspond à la prise de la Bastille, symbole déclaré de l’absolutisme royal, et que cette date est infiniment importante puisqu’elle traduit donc la fin de l’absolutisme monarchique et le commencement de l’installation de la République en France. Est-ce vraiment la réalité historique?

Dès le printemps 1789, la terreur commence à se développer un peu partout en France : assassinats d’aristocrates, châteaux pillés ou brûlés, fonctionnaires royaux malmenés, cela dans presque toutes les régions de notre pays. Les États généraux, réunis à Versailles, soufflent sur les braises de la révolution qui a démarré. Le 14 juillet, Camille Desmoulins commence à haranguer les promeneurs du jardin des Tuileries. L’attroupement grossit peu à peu, et lorsque la foule lui semble suffisamment nombreuse, Desmoulins la dirige vers les Invalides pour l’armer par des armes volées en masse, puis l’amène jusqu’à la Bastille. La forteresse pouvait résister, mais son gouverneur, fort de la parole des émeutiers accordant la vie sauve à ses défenseurs comme à ses quelques prisonniers, ouvre les portes de la bâtisse. Instantanément, tous les occupants sont sauvagement massacrés, et la tête du malheureux gouverneur promené sur une pique dans un Paris survolté.

Ce funeste jour de violence marque en réalité un tournant décisif dans le processus révolutionnaire. En effet, jusqu’à ce jour, la terreur commençante était le fruit d’acteurs plus ou moins isolés. Le 14 juillet, la violence la plus sauvage prend un tour officiel. Les dirigeants des émeutiers, directement liés aux députés révolutionnaires de Versailles, donnent un signal puissant à la France tout entière : désormais, rien n’arrêtera le processus révolutionnaire, quel qu’en soit le prix en termes de violences et de massacres. D’ailleurs, de grands serviteurs du royaume seront assassinés, à Paris et en province, dès que le massacre de la Bastille aura été connu et glorifié. La mise en place de la Terreur officielle date bien de ce jour, et sera poursuivie par les épouvantables tragédies des années suivantes. Pour aboutir finalement à un Empire autoritaire et guerrier auprès duquel « l’absolutisme royal » apparaît comme un conte sympathique pour enfants sages.

Commémorer le 14 juillet peut donc objectivement poser question, tant sur le plan historique que sur les plans philosophique ou moral. Les Français peuvent estimer que cette date n’est que le symbole de l’unité nationale, et qu’il faut la valoriser, quand d’autres, au nom de la vérité historique, regrettent cette commémoration. Quelles que soient les positions des uns et des autres, il n’est pas contestable que cette sombre journée du 14 juillet 1789 ne fut pas un jour de gloire pour notre pays.

Repost 0
Published by Andre Duhamel
commenter cet article
19 juillet 2015 7 19 /07 /juillet /2015 08:17

Non la fête nationale ne commémore pas la prise de la Bastille, mais la fête de la Fédération le 14 Juillet 1790.

Je viens de trouver un article d'un historien de la Franc-maçonnerie(J-M Turbet). Je vous livre un extrait qui dément l'affirmation selon laquelle notre fête nationale serait l'anniversaire de la prise de la Bastille en 1789. Dans son habituel discours, place du monument aux morts, il semblerait qu'André Garron, notre Maire cette année encore veuille ignorer cette réalité historique...

André Duhamel Ancien Maire 1995-2001

"Le 14 juillet devient fête Nationale en 1880, sous la IIIème République. Après un oubli de près de 100 ans depuis la prise de la Bastille.


La République encore toute nouvelle à l’époque, se cherche des symboles. Là encore, comme souvent en cette période de notre Histoire Nationale, l'action des francs-maçons sera importante.


C'est le frère Benjamin Raspail, député de la Seine pour la gauche républicaine (fils aîné de François-Vincent Raspail, candidat malheureux à la présidence de la République en 1848, carbonaro et franc-maçon au sein de la célèbre loge parisienne Les Amis de la Vérité du Grand Orient de France), qui dépose le 21 mai 1880 la loi faisant du 14 juillet la fête nationale. Ce projet de loi, signé par 64 députés, sera adopté par l'Assemblée le 8 juin et par le Sénat le 29 juin. Elle sera promulguée le 6 juillet 1880.


Mais qu'est-ce qu'on commémore au juste ? La loi a eu bien du mal à passer car nombre de députés ne souhaitaient pas commémorer la prise de la Bastille du 14 juillet 1789, épisode historique jugé trop violent.


Le frère Benjamin Raspail propose donc de commémorer... le 14 juillet 1790, jour de la Fête de la Fédération, 1er anniversaire de la prise de la Bastille.


Il faut savoir qu'à partir de la prise de la Bastille, dans tout le pays, des hommes se fédèrent pour défendre la liberté, à l'image de la Garde Nationale parisienne dirigée par le frère et Marquis de La Fayette. Une garde est donc créée par département.


C'est La Fayette qui a d'ailleurs l'idée d'une grande fête populaire regroupant l'ensemble des fédérés autour du Roi et de la Constitution.


La décision officielle est prise en juin 1790 par l'Assemblée Nationale. La fête se déroule donc en grande partie dans l'improvisation mais surtout dans une grande ferveur populaire..."

Repost 0
Published by Andre Duhamel
commenter cet article
26 mai 2015 2 26 /05 /mai /2015 10:12

Ci-dessous un éditorial que je trouve tout à fait intéréssant:. je pense que Nicolas Sarkozy a eu tort de lancer cette affaire au mauvais moment.

André Duhamel

Adieu Union pour un mouvement populaire, défunte UMP. Place donc aux « Républicains ». Voulu par Nicolas Sarkozy, ce changement de dénomination devrait être entériné par les militants lors du congrès de Paris, le 30 mai prochain. Les motivations de l’ancien président de la République sont connues. Changer l’image d’un parti endetté traînant derrière lui des affaires toujours en cours.

Incarner une forme de nouveauté en faisant passer auprès des Français l’idée que lui-même a changé. S’affranchir des règles statutaires actuelles qui prévoient des primaires ouvertes pour désigner le candidat à l’élection présidentielle de 2017. Rassembler les différentes sensibilités de la future ex-UMP.

Malgré les récriminations des juppéistes, l’appellation a en effet l’avantage d’être suffisamment vague pour satisfaire le plus grand nombre à droite. Des libéraux aux régaliens, en passant par les laïcs, chacun trouvera son compte dans cette référence à « la République », devenue l’alpha et l’oméga de la vie politique française. Plus républicain que moi, tu meurs !

Ainsi, les cris d’orfraie de la gauche, qui accuse la droite de s’approprier un mot censé appartenir – paraît-il – à tous, paraissent bien dérisoires. Manuel Valls, qui a fait de la défense des « valeurs de la République » son cheval de bataille et se pense comme le plus républicain des républicains, se trouve pris à son propre piège. Verra-t-on l’actuel Premier ministre, lors de futures campagnes électorales, invoquer les « valeurs républicaines » face au représentant des… « Républicains » ?

Magie de la sémantique et de la communication ! Les centristes, quant à eux, pourront interpréter ce brevet auto-attribué de républicanisme comme l’établissement d’une solide barrière avec le Front national… qui, pourtant, se dit, lui aussi, plus « républicain » que tous les autres. Renommer le principal parti d’opposition est d’ailleurs la meilleure façon de bipolariser à nouveau le débat public tout en rassurant les militants, las d’être associés à « l’UMPS » par Marine Le Pen.

Si l’on suit cette logique, Nicolas Sarkozy, qui cache mal un tropisme américain prononcé, souhaiterait sans doute que le Parti socialiste change son nom – il en est question – en « Parti démocrate ». Or, on sait qu’aux États-Unis, les démocrates sont partisans du pouvoir renforcé de Washington tandis que leurs homologues républicains défendent la souveraineté des états américains face au pouvoir central. Ironie de la situation : un parti européiste – et donc fédéraliste – comme l’UMP, prenant, par goût des États-Unis, le nom du parti américain anti-fédéral !

Mais la France n’est pas l’Amérique qui sait défendre ses intérêts. Obnubilés par des questions de communication, nos dirigeants ont depuis longtemps abandonné des pans entiers de souveraineté à l’Europe, technocratique et supranationale. De réunions en réunions, cette Europe montre chaque jour son incapacité à résoudre les problèmes qui lui sont posés – peut-il en être autrement à vingt-sept pays aux intérêts de plus en plus divergents ?

Or, les drames de l’immigration clandestine viennent régulièrement rappeler que l’urgence politique est de retrouver des moyens d’action. Car, comme le montre le dossier de Politique magazine, ces abandons de souveraineté n’ont rien d’une fatalité. Il y faudrait une volonté politique indépendante. Malheureusement, dans notre République, qui a cessé d’être la « chose publique », on la cherche encore…

Repost 0
Published by Andre Duhamel
commenter cet article
23 mai 2015 6 23 /05 /mai /2015 09:58
Repost 0
Published by Andre Duhamel
commenter cet article
21 mai 2015 4 21 /05 /mai /2015 10:37
Repost 0
Published by Andre Duhamel
commenter cet article
20 mai 2015 3 20 /05 /mai /2015 13:55
Repost 0
Published by Andre Duhamel
commenter cet article
28 avril 2015 2 28 /04 /avril /2015 09:26

A la suite de l'échec de la liste que je conduisais en 2001, de ce fait non réélu Maire de Solliès-Pont, j'ai créé ce blog pour commenter l'actualité de notre Commune.

En effet relégué Conseillers Municipaux dans l'opposition, les propos que l'on pouvait tenir lors des réunions du Conseil, n'avaient que peu de chance d'être repris dans la presse notamment.

Cette situation n'a fait que se dégrader depuis, notre presse locale ayant de lourdes difficultés à survivre. C'est d'ailleurs un phénomène général du fait du développement d'Internet.

Alors pour s'adapter j'ai créé ce blog qui a rencontré un certain succès. Dans notre commune d'autres initiatives de ce genre ont suivi, mais il faut reconnaître que pour certains, les élections passées, ces blogs ont cessé de paraître. A ma connaissance il reste le blog "j'aime ma ville"de Jean-Pierre Luquand, le Journal d'un Solliespontois dévoué à notre Maire André Garron et le mien.

J'avoue ne plus intervenir souvent. En dehors de la réfection du Château que j'avais acheté en 1998 et des fêtes traditionnelles, l'actualité locale devient assez terne. Il est vrai que n'ayant plus supporté le caractère de notre maire actuel que j'avais soutenu en 2008 (une partie importante de sa liste était composée de membres de la mienne en 2001) je me suis retiré des manifestations et autres activités de la Commune. Dire qu'il faut restituer le Château à la population est la marque de la volonté de gommer le fait que sous mon mandat il a été intégré au patrimoine de la Commune. Avant il était dans le domaine privé et abritait un établissement destiné aux jeunes en difficulté après avoir été la propriété de familles aristocratiques.

En 2008 j'avais suggéré à notre Maire de fêter les 10 ans de cette acquisition qui je le reconnais avait été préparée par mon prédécesseur à la différence des siens qui dans les années 50 avaient refusé cette acquisition. Réponse d'André Garron "Pas question". De fait certains dans notre Commune n'avaient pas supporté qu'un "estranger" avait pu réaliser cet achat.

Enfin tout ceci n'a plus beaucoup d'importance. L'idée d'installer la Mairie au Château, je la revendique. Tout le monde n'était pas d'accord. Lors des dernières élections municipales, deux listes y étaient opposées (J-P Luquand et René Grisolle). Ils auraient préféré en faire une "Maison d'associations"... Idée saugrenue ... D'autant que le projet prévoit d'autres activités en dehors des activités purement municipales

Comme on dit "la suite au prochain numéro"...

André Duhamel Ancien Maire (1995-2001)

Repost 0
Published by Andre Duhamel
commenter cet article
28 mars 2015 6 28 /03 /mars /2015 11:15

Ce matin j'ai pu lire dans l'édition de Nice matin l'article suivant:

Mais il faudra attendre 2017 pour être fixé sur le tracé exact de la ligne.

Ici à Solliès-Pont nous sommes toujours craintifs quant au devenir de notre plaine (ex)agricole.

André DUHAMEL

Ancien Maire de Solliès-Pont (1995-2001)

La SNCF a indiqué qu’il reste à définir avec précision l’itinéraire de nouvelle ligne Provence Côte d’Azur. Une première zone de passage a été validée. La phase de concertation débutera en 2016
La liaison ferroviaire à grande vitesse Marseille-Nice étant définitivement abandonnée après dix ans d'atermoiements, place à la ligne nouvelle Provence Côte d'Azur. Jean-Michel Cherrier, de la SNCF a rappelé, mercredi à Nice, que la construction d'une boucle Cannes -Sophia Antibes-Nice aéroport, d'une gare souterraine à Marseille ainsi que le doublement partiel de la ligne Cannes-Grasse étaient les priorités des priorités. Avec une mise en service à l'horizon… 2030.
énormes enjeux
La SNCF a un triple objectif : mieux relier les grandes villes avec davantage de trains, « désaturer » les liaisons, gagner du temps (Marseille-Nice en 1 h 30 par exemple). Un casse-tête au regard de la configuration de cette ligne ferroviaire unique où se côtoient trains régionaux omnibus e
t TGV.


Les élus, qu'ils soient du Var, des Bouches-du-Rhône et des Alpes-Maritimes sont désormais d'accord sur le principe d'une ligne nouvelle. Reste à définir avec précision l'itinéraire. « Une première zone de passage a été validée. Il faut désormais définir le meilleur tracé. La phase de concertation débutera en 2016 », a rappelé Jean-Michel Cherrier. Le dossier sera présenté en enquête publique en 2017.

La ligne, dont l'emprise est d'environ 120 m de large, est en très grande partie en tunnel, ce qui devrait faciliter les discussions. Les enjeux environnementaux et économiques d'une liaison ferroviaire enfin performante sur l'arc méditerranéen sont immenses. Jean-Michel Cherrier les a rappelés en quelques chiffres : « Nous passerons dans cette région de 5 millions d'habitants aujourd'hui à 6 millions en 2040, sachant que 80 % des habitants vivent sur la bande littorale. Chaque habitant perd actuellement dix jours par an dans les embouteillages. Il en perdra 17 en 2017.» Autant d'arguments qui font vraiment regretter une mise en service aussi lointaine de la nouvelle ligne. D'autant que l'amélioration de la ligne entre Aubagne Le Muy et Cannes est repoussée aux calendes grecques (entre 2030 et 2050). Plus proche de nous, le 30 mars à Vintimille, SNCF Réseau, RFI et la région du Piémont signeront la convention de financement de la ligne Coni-Vintimille. Les travaux de sécurisation tant attendus de cette ligne pourront alors être lancés.

Nice matin 28-03-2015

Repost 0
Published by Andre Duhamel
commenter cet article
18 mars 2015 3 18 /03 /mars /2015 16:38

Ce matin j'ai pu lire dans El Watan (journal algérien en français) l'article suivant.

53ans après, cette date provoque encore beaucoup de discussions. Lors de mon mandat de Maire j'avais refusé de présider la cérémonie commémorative du 19 Mars 1962, sans l' interdire .

Une pensée pour nos amis pieds noirs rapatriés, sépharades et Harkis...Bravo au Maire de Beziers

André Duhamel Ancien Maire de solliès-Pont (1995-2001)

"Patrick Buisson, ancien conseiller de l’ombre de Nicolas Sarkozy, avait convaincu l’ex-chef de l’Etat de dénoncer les Accords d’Evian lors de la campagne présidentielle de 2012, relate un livre à paraître demain qui jette une lumière crue sur l’ancien journaliste de Minute. Dans Le Mauvais Génie (Fayard), les journalistes du Monde, Ariane Chemin et Vanessa Schneider, reviennent sur l’itinéraire de ce conseiller «le plus influent» de Nicolas Sarkozy, qui a par ailleurs enregistré, à son insu, le chef de l’Etat avec un dictaphone de 2007 à 2012.


«Qui peut imaginer que, en 2012, Nicolas Sarkozy a failli proposer de dénoncer les Accords d’Evian qui ont mis fin à la guerre d’Algérie ?» «C’est l’idée qui a germé à quelques semaines du premier tour, dans le cerveau du conseiller», écrivent les deux journalistes. L’ancien journaliste de Minute et de Valeurs Actuelles, ex-conseiller de Philippe de Villiers, suggère ainsi à Nicolas Sarkozy de revenir sur le titre de séjour spécifique que peuvent obtenir les Algériens. «Un temps déconcerté, le candidat finit par se laisser convaincre» et indique qu’il en parlera sur France 2 le 26 avril 2012, poursuivent-elles. Finalement, Nicolas Sarkozy n’annonce rien. «Je ne l’ai pas senti», dit-il à son équipe en sort
ant. "



Repost 0
Published by Andre Duhamel
commenter cet article
26 novembre 2014 3 26 /11 /novembre /2014 14:45

En France, y'a pas de Croissance,
Mais y'a d'la ta
xe
Par Philippe Béchade , La Chronique Agora

La France au bord de la faillite, la Bourse Qui ne décolle pas, les consommateurs Qui broient du noir ...

Tout CECI absurdité pur is juin: notre paie est riche et plein d'avenir ... Se entend sur l'exercice de plan de l'ONU.

Démonstration!

Fonctionnaires de Bercy Nos Ont accumulé au cours des dernieres décennies ONU Fabuleux trésor de guerre En Matière De Projets d'Impôts et taxes De. Il N'y QU'A pulseur DANS LE actions, Il Est inépuisable ... et certains concepts fiscaux frisent le génie à l'état chimiquement pur!

Pour boucler le budget de 2015, l'Etat n'avait Que l'embarras du choix. Le rapide Parmi Millier De solutions verser renflouer les caisses, juin innocente une sorti du chapeau CE mardi 18 novembre la "taxe sur les parkings" principale Détenus Entreprises nominale Les A Paris ous à la Défense.

Il s'agit d'avantage en nature non OFFERT aux Salariés; AINSI, Ceux-ci ne payent pas le Coût du stationnement en surface - par le biais des parcmètres (les communes are rather Privées of this manne), ous Dans des parkings Appartenant à des concessionnaires Privés (Vinci, Eiffage, Bouygues) Dont l 'Etat prélève Une partie des recettes sous forme d'IS et de TVA.

La beauté de taxe sur les this parkings, Ce Qu'elle est en Quelque Sorte foncière ... mais sans Pouvoir Être déduite par Les Entreprises un rapport Ce titre. Elle s'applique, en effet, à un "usage", non à juin «possession».

Ne oublions pas de voitures Que les parkings are Déjà Taxés sous la forme d'impôts sur les Actifs IMMOBILIERS ET financiers et rentrent Naturellement Dans le calcul des impôts Locaux versets par Les Entreprises Propriétaires des Murs et surfaces.

Puisqu'on en is là ...

Suivant la logique de la taxe sur les parkings, l'Etat devrait also prélever une »taxe sur les semelles". Après Tout, les Automobilistes ous les Usagers des transports en commun les usent Moins que les piétons Qui se rendent à Leur travail à pied: ILS privent injustement l'industrie Fait de la chaussure D'UN chiffre d'affaires qui en découlent et sur Lequel l ' Etat devrait Pouvoir Percevoir Une abondante TVA.

Une Autre taxe devrait Être prélevée sur les Salariés Qui habitent À moins de 10 minutes de Leur lieu de travail à pied. Elle s'intitulerait la "taxe de proximité»: bien fait versez CES Ignobles privilegies Qui ne payent ni abonnement versez les transports en commun, les taxes sur les carburants Ni (puisqu'ils Ne Pas d'circulent) et Qui n'usent pas suffisamment Leurs semelles .

De Même, les personnes Qui ne partent pas en vacances devraient être Les also taxées versez Compenser l'absence de recettes de TVA générées par le non-achat de billets de train Ou de billettes d'avion (vive les taxes AEROPORTUAIRES) ... par le non-remplissage de réservoirs Avec de l'essence ous Du diesel (taxes hyper) ... par le non-acquittement de péages d'autoroute ... par la non-réservation de location d'appartement ou de nuitées en hôtel ( CES DERNIERS en vont devoir Acquitter Une nouvelle taxe de séjour alourdie).

Ah, et Ne oublions pas les épargnants!

Une taxe devrait also Être prélevée sur les épargnants Qui ne détiennent Pas d'actions - Lesquelles Montent Désormais Eternellement, sans aucun Risque de correction ultérieure (ce est toute la magie du Système de mis faux-monnayage en lieu par les Banques Centrales) .

Le principe et de justice pur is simple. Une Répression financière impitoyable se abat sur Ceux qui détiennent de l'épargne-Retraite clichés sous D'obligations d'Etat Qui ne rapportent rien en plus (Mais l'Etat amputé tout de Meme Le maigre reliquat de la CSG sur les Contrats d ' l'assurance-vie en euros) ... TANDIS Que les Actionnaires are here Leur partie Taxés Sur les plus-values, à 45%, plus ous, en Fonction de Leurs Revenus.

Vous mesurez CE scandale: Ceux qui ne ont Que des Dettes et pas d'épargne ne imposable payent rien. Ces petits malins ne PEUVENT pas à se en continuateur Tirer comme ça!

IL N'y a QU'A les contraindre Ë s'endetter Auprès des Banques - les hedge funds font le bien, Eux, et ILS VONT y à coups de milliards - pour acheter des actions "qui Montent tout le temps et versent toujours ". Ensuite, sur la fiscalité Leur appliquera sur les Valeurs Mobilières, déduction Faite des frais d'Emprunts contractés versez Jouer en Bourse.

La mairie de Paris, Dans sa grande sagesse, une also Décidé l'an Dernier d'interdire de faire du feu Dans Leur cheminée aux occupants de logements Qui Sont en raffole. En effet, certains des Usagers n'hésitaient pas à y brûler du bois Provenant de Leur résidence secondaire OU D'UN producteur vendant Quelques stères à bas prix, de la main à la main.

L'Etat ferait bien de se en voiture inspirateur en interdisant de faire juin flambée - ous en taxant très lourdement les conduits De cheminées -, les Bénéficiaires d'âtre non en état de marche se tourneraient vers le RAPIDEMENT fioul, le gaz Ou l'électricité ... QUI IMPOSE are de copieusement.

En plus, les feux de cheminée, ça noircit les toits et les murs des villes et ça sature l'air en CO2; (Ce est l'argumentation mis en avant "verts" par les emporte et Qui a l'Adhésion du conseil de la Mairie de Paris fin 2013).

Vous me rétorquerez Que les Chaudières ous les Centrales au fioul, au gaz, au charbon dégagent du CO2 also; ... Certes, ce est du bon Mais CO2, Puisqu'il is taxé!

Pour faire bonne Mesure, l'Etat devrait instituer Une taxe sur les Entreprises Qui payent plus les taxes de 15 various (ca va tres vite De Nos jours): Elles Fonctionnaires Nos sur-sollicitent.

Sans Oublier Celles Qui preferent Se mettre en faillite versez payeur nec plus rien du tout, AU RISQUE Mettre de juin Partie du personnel de Bercy au chômage.

Ce est pas du jeu: le payeur doivent de bureaux!

[Apprenez un décodeur Les Méthodes de calcul du Fisc verser Evaluer Vos Biens et redingote ... DÉCOUVREZ commentaire A UTILISER les Contre lui! PLUS: notre spécialiste vous revele commentaire Profiter de Toutes les décotes possibles auxquelles you have droit ... Tous les détails vous Attendent ici ... ]

_______________

Repost 0
Published by Andre Duhamel
commenter cet article